L’ivresse du corps et de l’être dans La dernière bande de Samuel Beckett - Université de Guyane Access content directly
Book Sections Year : 2015

L’ivresse du corps et de l’être dans La dernière bande de Samuel Beckett

Abstract

In the theatre of Samuel Beckett, the representation of the character on stage becomes more and more problematic. There is a certain disembodiment of the individual, although the body is the source of his perception and his collection of information about the world. Human staggers and wobbles, forward and backward, to change his mind right after. Behavior changes, moods vary significantly or brutally, raising questions about human mental integrity.
Dans le théâtre de Samuel Beckett, la représentation du personnage sur scène devient de plus en plus problématique. On assiste à une certaine désincarnation de l’individu, alors que le corps représente la source de sa perception et de sa prise d’information sur le monde. L’humain titube, vacille, avance, recule, se ravise. Les changements comportementaux, l’humeur varient sensiblement ou brutalement, de quoi interpeller sur l’intégrité mentale humaine.
Not file

Dates and versions

hal-03173364 , version 1 (18-03-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03173364 , version 1

Cite

Mylène Danglades. L’ivresse du corps et de l’être dans La dernière bande de Samuel Beckett. Nouvelle Fribourg, 1, 2015. ⟨hal-03173364⟩

Collections

GUYANE MINEA
15 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More